Narse de Nouvialle au printemps vue du ciel.

 

L'eau s'est alors infiltrée et les prairies sont  bien vertes.

Un lieu de vie idéal pour de nombreuses espèces dépendantes de ces milieux.

Un cadre de vie remarquable.

Les années sèches, les agriculteurs arrivent tout de même à bénéficier de fourrages de qualité.

Ainsi, ils participent au maintien de milieux ouverts.

La nature le leur rend bien.

On croirait voir un lac, mais non.

La narse a cette capacité de rétention d'eau, visible de toute la Planèze.

Vue du ciel, les oiseaux migrateurs ont ce repère et viennent donc faire des haltes migratoires par milliers en fin d'hiver.

On imagine aussi aisément l'impact d'une carrière sur la ressource en eau.

.......

.....

Au coucher et lever de soleil sur la narse, on entend alors le chant des Courlis cendré.

Une ambiance toute particulière dont on se souvient.

.......

.....

Parfois la brume vient se mêler au paysage nous offrant un paysage aussi splendide que singulier.

Chaque visite sur ce site offre son lot d'émerveillement.

Ici, quelques nuages viennent cacher le soleil, de quoi voir l'eau de la narse comme un miroir.

Le reflet d'une nature préservée.

.....

.....

Un orage en vue, de quoi recharger la narse en eau et permettre d'éviter des crues trop importantes sur l'Ander juste en dessous.